L'expérience de l'EDHEC, présentée par Geert Demuijnck, place la relation enseignant - étudiant au coeur de la dynamique d'une grande business school ; elle met en évidence la nécessité de l'intergénérationnel à trois niveaux :

- une démarche de nature éthique commence par un questionnement,

- c'est la présence active de l'enseignant qui permet d'assurer le passage du travail personnel au travail collectif,

- il n'y a pas de pédagogie sans mesure du chemin parcouru.

Quand il s'agit d'enseigner l'éthique, l'adulte expérimenté conduit peu à peu l'étudiant à sortir de lui-même, à accepter la mise en tension entre "ce que je veux" et "ce qu'on peut vouloir ensemble de meilleur pour tous".

Comme l'a affirmé avec force G. Demuijnck, "la vérité n'est pas seulement une harmonisation avec moi-même", "il n'y a pas de relativisme des valeurs"... Chacun doit s'interroger : "qu'est-ce qui est juste, qu'est-ce qui est vrai dans la relation que je construis avec les autres ?" et ensuite se mettre au travail, pour "essayer de construire avec d'autres ce qu'exige la vérité, la justice..."